Le RNCE

Le Réseau National des Communautés Éducatives est un espace laïque de coordination des réseaux de recherche et d’actions, pour l’accompagnement des personnes à besoins spécifiques, et pour la prévention de l’exclusion. Le RNCE oeuvre à l’évolution des communautés éducatives, et services des secteurs médico-sociaux, éducatifs, pédagogiques et thérapeutiques.

Siège : RNCE Ligue de l’enseignement – Fédération des Ardennes
19 av de Montcy Notre Dame, 08000 Charleville Mézières
 
Alain AMATE, Président
Mail : president@rnce.fr
Dominique NAELS, Secrétaire Générale
Mail: contact@rnce.fr                                            
André DUTHIL, Trésorier – 20, rue de Barrat 64100 Bayonne
Mail : tresorier@rnce.fr
Alexis CHIROKOFF, Coordinateur colloque 2015
Mail : colloque.rnce@rnce.fr

RNCE: Assemblée Générale et Conseil d’administration Vendredi 30 septembre 2016

Ordre du jour de l’AG – CA du 30 septembre 2016.

L’ AG – CA du 30 septembre de 10H à16H se tiendra au siège de l’Entraide Universitaire 31 rue d’Alésia Paris 14è.

L’ordre du jour sera le suivant :

Assemblée générale 10H/ 12H

  • Approbation du CR de l’AG du 29 mai 2015.
  • Rapport moral et rapport d’activité.
  • Rapport financier du trésorier et bilan.
  • Rapport du contrôleur aux comptes.
  • Approbation des différents rapports :

Rapport d’activités, rapport financier, quitus au trésorier.

  • Appel à candidatures au CA.( candidatures à envoyer au Président par mel avant le 1er juin 2016).
  • Elections des membres du CA et du Bureau.
  • Questions diverses.

Conseil d’administration 14H/16H

Conseil d’administration 14H/16H

-Composition d’un nouveau bureau.

– Compte rendu de la journée d’étude du 8 octobre 2015 et bilan financier.

– Compte rendu de la journée d’étude du 24 mars 2016 .

– Projets de journée d’étude 2017.

– Site internet et Aporia.

– le RNCE ses partenariats : CNRD, Fnaseph, Comité petite enfance, Philo lab, universités Evry, Caen…

– le RNCE et se représentations : CNCPH, comité interministériel du handicap…

– Actualités UNALG ? UDES…

– Calendrier 2016.

– Questions diverses.

Communiqué de presse du CEP-Enfance du 09/12

L’ENFANCE OBTIENT ENFIN SA PLACE
DANS UN HAUT CONSEIL AUPRÈS DU PREMIER MINISTRE

Le parlement, dans le cadre de la loi sur l’adaptation de la société au vieillissement, crée un Haut Conseil de la Famille, de l’Enfance et de l’Age (HCFEA), qui comportera une formation spécialisée dédiée à l’Enfance.

Pour la première fois, une instance consacrée à l’enfance est instituée au sein d’un Haut Conseil placé auprès du Premier Ministre.
Le CEP-Enfance, collectif Construire Ensemble la Politique de l’Enfance, se réjouit de cette avancée.
Depuis janvier 2014 nous agissons pour la création d’un Conseil National de l’Enfance et d’une instance interministérielle en vue de construire une grande politique de l’enfance.

Le CEP-Enfance se félicite que sa mobilisation, partagée par de nombreux acteurs du monde de l’enfance, ait permis ce premier succès.

Demain, ce HCFEA doit nous conduire à l’élaboration et la mise en oeuvre d’une politique globale et cohérente en faveur de l’enfance, construite avec l’ensemble des acteurs concernés et engagés dans ce domaine.

Ainsi, les actions du collectif CEP-Enfance vont se poursuivre avec toutes les forces qui le composent pour qu’une telle politique advienne.

Contacts: Elsa Deransart et Natacha Chartier
Mail:        cep.enfance@gmal.com
Blog:        cep-enfance.blogspot.com
facebook: collectif CEPE – Construire Ensemble la Politique de l’Enfance
Twitter:    cepenfance 

Pour télécharger le communiqué en pdf : cliquez ici

 

Assemblée Générale CEP-Enfance

La prochaine AG du CEP-Enfance aura lieu:

le samedi 19 septembre 2015
de 10h00 à 17h00
dans les locaux de l’association « Enfance et Musique »
15 rue Etienne Marcel, 93500 Pantin, métro Hoche, ligne 5
Nous avancerons dans la formulation d’hypothèses relatives à la composition d’un Conseil National de l’Enfance, à ses modalités de représentation et de travail, aux thématiques prioritaires dont le CNE pourrait s’auto-saisir.
Sur le blog, vous pouvez consulter le compte-rendu de la dernière AG en cliquant ici

Un ordre du jour plus précis arrivera début septembre,
Bien cordialement,
Le comité d’animation.

Colloque « Ethique et Performance » 8 Octobre 2015

Le RNCE, en partenariat avec la FNASEPH et le Comité d’Entente départemental de l’Essonne  vous invite à son colloque du 8 Octobre 2015 à l’université d’Evry.

ETHIQUE ET PERFORMANCE

Lieu :
Université Evry, Val d’Essonne, Bd François Mitterrand, 91000 EVRY 

Télécharger la plaquette et la fiche d’inscription :
Colloque Ethique et Performance 

Les inscriptions gratuites devront être faite à l’adresse suivante :  
rnce.colloque2015@gmail.com



Face aux tendances nouvelles, telles que évaluation, productivité, néo-management, qui s’imposent dans les missions de service public que le secteur médico-social assure en partie,
le RNCE en partenariat avec la FNASEPH, le Comité d’Entente départemental de l’Essonne et l’UNALG vous propose un temps de réflexion.
Le discours et les pratiques basés sur la performance doivent articuler : l’éthique fondée sur la solidarité, la mutualisation, la notion de service public, la déontologie pour l‘élaboration d’un parcours de vie associant les personnes accompagnées et leurs fa-milles.
Les besoins des personnes comme l’éducation et les soins ne peuvent être saturés par la seule règle à calcul !
Comme pour tout ce qui relève de l’impôt, les théories et pratiques managériales autori-sent les financeurs à dessiner l’adaptation des organisations et des planifications futures. Il en est de même dans le secteur du soin où le démantèlement des fonctionnements actuels semble être la seule logique économique permettant de ne pas alourdir la dette publique.
Comment transformer ce discours économique en politique de la personne ? Comment les institutions et les professionnels avec les personnes accompagnées et leurs familles peuvent-ils
garder suffisamment d’espace psychique et de liberté d’actes pour travailler et penser en commun sous de telles contraintes ?
Comment sauver ce qui est sauvable et pas seulement ce qui est solvable ?
Où sont les marges d’actions pour les services sociaux et médico-sociaux dont la mission est de prendre soin et d’accompagner ?
C’est ce que le RNCE, la FNASEPH, le Comité d’Entente Départemental de l’Essonne vous proposent d’aborder et de problématiser au cours d’un colloque réunissant deux tables rondes.
Les intervenants questionneront les services sociaux, sanitaires et médico-sociaux dans le respect de l’éthique de la personne et poseront la nécessité de penser le lien collectif de manière renouvelée.
Seront également abordées des pistes pour les institutions et leurs équipes pour qu’elles agissent ensemble donc mieux, dans la pluridisciplinarité avec les personnes accompa-gnées et leurs familles.

Communiqué FNASEPH/RNCE

Lors de l’assemblée générale de la FNASEPH du 1er juillet 2015 les présidents respectifs ont signé une convention de partenariat afin de renforcer la complémentarité Familles / Professionnels dans les valeurs de la communauté éducative qu’ils constituent.

Télécharger le communiqué commun:

Convention FNASEPF/RNCE

Handicap et Maltraitance

Communiqué de Janvier 2014
Réseau National des Communautés Educatives

Handicap et maltraitance,

Comment ne pas réagir au reportage de zone interdite du dimanche 19 janvier sur cette maltraitance faite à ces jeunes handicapés. Mais il me semble nécessaire d’apporter l’éclairage, l’analyse qui découle d’une vie professionnelle, d’éducateur, puis d’enseignant, avant d’exercer la fonction de directeur d’établissement durant plus de 20ans.

Si les reportages effectués ne sont ni supportables ni à mettre en doute, il reste nécessaire de penser qu’ils ne reflètent pas la majorité des établissements qui sont de véritables lieux de vies, ce qui n’excuse en rien les faits gravissimes présentés qui doivent être condamnés.

La question est et reste : comment peut-on en arriver là ?

Les différentes parties de cette émission témoignent de problématiques spécifiques dans une politique nationale, voir européenne, d’accompagnement des personnes.

La première qui apparaît est celle de la toute puissance médicale.

La seconde est celle de la privatisation.

La troisième est celle des moyens ; humains et financiers.

Concernant la toute puissance médicale les parents ont été les premiers à en subir les dérives, certes l’évolution des pratiques issues du médico social a démontré tardivement qu’il n’y avait pas un tout thérapeutique à opposer à un tout éducatif, les enfants et adolescents perturbés ont besoin d’être apaisés, rassurés pour bénéficier de temps éducatifs mais la réponse médicamenteuse n’est pas la seule et elle ne peut être qu’adaptée à la personne dans ses besoins, dans ces effets et dans le temps. Les médecins qui pratiquent la camisole chimique sont aussi coupables que les éducateurs qui deviennent maltraitants parce qu’ils craquent, qu’ils sont seuls ou mal préparés à ce travail au service des autres.

Le conseil d’état vient de s’interroger sur les différences entre le service public les missions de service public confiées à des associations privées. Il reconnaît la mission de service public si l’établissement a reçu une habilitation, si il est financé et contrôlé par des organismes d’état.

C’est bien là tout le débat : comment de tels actes peuvent-ils être commis alors que les établissements depuis les lois de 2002 et 2005 doivent répondre à des critères d’évaluation internes et externes, à des recommandations de bonnes pratiques ( ANESM) cela laisserait-il supposer que ces dispositions réglementaires et coûteuses ne servent à rien ?

Peut être que la question des moyens pourrait nous apporter un embryon de réponse :Le social coûte cher à l’état et aux départements, l’Europe exige de la France de réduire ses déficits publics alors que fait-on ? La RGPP (réforme des politiques publiques) engagée depuis plus dix ans a produit quoi :

La suppression des DASS ou les inspecteurs allaient sur le terrain au profit d’ARS souvent dirigés par des personnes issus du monde industriel et dont le rôle est le seul contrôle financier (on est passé de la notion d’autorité de tutelle à celle de la tarification).

Afin de bien orchestrer le système on tente d’éliminer progressivement de l’accès aux fonctions de direction d’établissement les éducateurs et les enseignants pourtant les plus aptes à connaître les besoins des jeunes au profit de managers dont la seule mission est la gestion budgétaire.

Mieux, les budgets d’établissements sont pratiquement constants depuis 1990 avec comme directive faire mieux à moyen constant ce qui équivaut à faire mieux à moins cher, sauf que ça ne le fait pas alors il faut trouver des stratagèmes :

Déqualification des personnels : les annexes 24 prévoyaient que l’accompagnement soit assuré essentiellement par des éducateurs spécialisés, les AMP coûtent moins chers, les contrats aidés encore moins.

Loin de moi l’idée de décrédibiliser ces personnes certaines font un excellent travail mais soyons honnêtes dans un monde où le travail ne court pas les rues peu nombreux sont les professionnels qui choisissent ces métiers comme un engagement militant., nombreux sont les éducateurs spécialisés sans emploi.

Les experts des politiques sociales et médico social ont découvert qu’en ouvrant le secteur à la concurrence du secteur marchand l’Etat ferait des économies sauf que l’objet du secteur marchand c’est de produire de l’intérêt pour ses actionnaires. Ce qu’il ne dit pas c’est qu’il est en train de copier le système Belge du business handicap. Mieux encore certains départements frontaliers autorisent des structures belges à s’installer sur le territoire…. A quand la mondialisation du marché du social…. C’est déjà fait me direz vous … certes mais alors ne parlons plus de solidarité nationale et acceptons que les soins, la dépendance, l’éducation soient à deux vitesses.

Il suffit de voir les cabinets de psychologues, d’orthophonistes, de psychomotriciens privés qui fleurissent dans nos villes au détriment des services rendus par les établissements mais à quel prix et pour quelle population ?

Je reste convaincu que de nombreux établissements restent des lieux d’épanouissement où la notion de travail d’équipe permet d’éviter ces dérives.

De nouvelles formes de maltraitance apparaîtront, l’inclusion scolaire sans moyens laissera des jeunes sans qualification errer dans les rues, la rigidité de l’étiquetage des jeunes, les orientations par défaut faites par les MdPH ,l’incapacité à penser autrement qu’en nombre de lits ou places ne favorisera pas la notion d’accompagnement de parcours pourtant inscrite dans la loi.

Entre l’hôpital psychiatrique et le monde réel il y a un fossé à franchir c’est le rôle des établissements et services ne les réduisons pas à des lieux d’enfermement maltraitants. Ouvrons nos portes si ce n’est déjà fait.

A.Amate : Président du Réseau National des Communautés Educatives

Téléchargement gratuit du n° 22 d’APORIA

 

www.aporia.rnce.fr

Afin de répondre à une demande toujours plus importante, le Comité de publication d’APORIA, les membres du RNCE et les membres du CNRD et du CNAD vous proposent d’accéder gratuitement au numéro Hors-Série de notre revue consacré à l’Éthique et à la Déontologie.

Vous trouverez donc en téléchargement gratuit ce numéro d’APORIA, en cliquant sur le lien suivant :

APORIA HORS-SÉRIE N° 22 – JUIN 2012

 

Processus de déscolarisation totale ou partielle chez les 13-15 ans

Le Groupe d’Étude et de Recherche en Psychologie de l’Adolescent (GERPA) au sein de l’UFR de Psychologie de l’Université René Descartes (Paris V) vient de publier une analyse sur le processus de déscolarisation totale ou partielle chez les 13 – 15 ans.

Le RNCE relaie ici cette publication, à but de réflexion, et pour aider tous les professionnels des Communautés Éducatives intéressés et/ou concernés par des phénomènes de déscolarisation chez les adolescents avec lesquels ils travaillent.

(suite…)