Processus de déscolarisation totale ou partielle chez les 13-15 ans

Le Groupe d’Étude et de Recherche en Psychologie de l’Adolescent (GERPA) au sein de l’UFR de Psychologie de l’Université René Descartes (Paris V) vient de publier une analyse sur le processus de déscolarisation totale ou partielle chez les 13 – 15 ans.

Le RNCE relaie ici cette publication, à but de réflexion, et pour aider tous les professionnels des Communautés Éducatives intéressés et/ou concernés par des phénomènes de déscolarisation chez les adolescents avec lesquels ils travaillent.

Quelques extraits introductifs :

PROCESSUS DE DÉSCOLARISATION TOTALE OU PARTIELLE CHEZ LES 13-15 ANS

Analyse rétrospective du point de vue des enseignants, des intervenants sociaux, des parents et des jeunes eux-mêmes

Violences scolaires, inadaptations sociales… Le thème garde toute son actualité depuis les premières études effectuées par Léon (1983) ou les travaux ayant répondu à l’appel d’offre du ministère encadré par Charlot en 1994. Loin de s’estomper, le phénomène s’accroît tant à travers le nombre de jeunes concernés (acteurs et/ou victimes) qu’à travers le nombre des établissements qui rencontrent des problèmes. Ces violences se situent dans un contexte de communication, même si celle-ci s’avère déviée. Elles sont perlocutoires au sens où elles correspondent souvent à d’autres finalités que celles observables au niveau manifeste. Elles interpellent les systèmes de signification des pratiques sociales (Coslin, 1997).

[…]

Ainsi, cette recherche a pour objectif de montrer que certains dysfonctionnements institutionnels se combinent avec des dynamiques intersubjectives pour engendrer la déscolarisation. Pour atteindre cet objectif il sera nécessaire d’avoir recours à un recueil de données concernant l’avant déscolarisation (partielle ou complète) et la situation actuelle du jeune.

Vous trouverez l’intégralité de cette étude en cliquant sur le lien suivant :

UFR Psycho Paris V – GERPA : Processus de Déscolarisation des 13-15 ans